16 offre(s) trouvée(s)

16 offre(s) trouvée(s)

Itinéraire d’un circuit au Portugal, là où l’Atlantique épouse la Terre.
Rendez-vous  au bout de l’Europe, dans l’un des plus anciens pays du continent, miroir de soleil caressant aux mille et une facettes dont chacune reflète un village authentique, un château haut perché, un chant mélancolique, un azulejo... Suivre  la route des vins de l’Alentejo, bifurquer vers les plages et falaises du littoral et sillonner le parc naturel, puis longer le chemin de randonnée autour de Monsaraz. À Porto, prendre le tramway pour visiter la vieille ville, en murmurant ce petit air entêtant «Saudade… Saudade…».

Au détour des rues, le fado, musique du monde en mode saudade.

«Saudade é o preço que se paga por viver momentos inesquecíveis» (le saudade est le prix à payer pour vivre des moments inoubliables). Que son origine soit latine ou arabe (fatum ou hado), le mot signifie «destin». Les cordes pincées d’une guitarra, la voix empreinte d’une indéfinissable nostalgie, la robe noire, le châle… Amália Rodrigues a exporté le fado dans le monde entier. Inscrit au patrimoine de l’humanité en 2011, ce chant s’entend aussi bien dans les quartiers populaires de Lisbonne que dans les plus grandes salles du monde. Si le saudade est l’un des sujets les plus chantés du fado, d’autres thèmes joyeux enrichissent ce genre musical typiquement portugais.

Au pays d’o galo de Barcelos, les azulejos sont rois.
Le légendaire coq est l’un des principaux emblèmes du pays, incontournable souvenir à rapporter de votre séjour au Portugal. Pourtant, où que vos pas vous mènent, ce sont les azulejos qui se feront remarquer ! Ces petits carreaux de faïence émaillée aux allures de mosaïques gréco-romaines, et représentant des scènes religieuses, mythologiques ou quotidiennes servent même à la signalisation des rues ! L’azulejeria , apparu vers la fin du XVe s., est un art national à part entière qui s’est invité dans les stations du métro de Lisbonne dès les années 50, et aujourd’hui dans le street art.

Au Portugal, petites, moyennes ou grandes, les vagues sont toujours garanties.
Surfeur, kitesurfeur, bodyboardeur, véliplanchiste… nageur, adepte du farniente… Vous voilà face à 850 km de côtes ensoleillées où le vent est juste parfait, où les plages, qu’elles soient désertes ou fréquentées , sont de grande qualité. Praia do Norte et Nazaré pour le surf, Praia Grande à Sintra pour le bodyboard, Le Guincho pour la planche à voile ou les eaux calmes des baies protégées comme celles de l’Algarve, idéales pour le ski nautique et la bronzette en famille.
 

Idée week-end ou court séjour : flânerie dans Porto la romantique.
La renommée de la deuxième ville du Portugal, considérée comme l’une des plus belles d’Europe, ne réside pas seulement dans ses célèbres chais. Le charme des nombreux monuments médiévaux, baroques et néoclassiques séduisent les amoureux d’architecture. En 2001, Porto a reçu le titre de capitale européenne de la culture, après s’être dotée d’un audacieux musée d’Art Moderne.

À découvrir à Porto et sa région
Sur les flancs escarpés du Douro, en partant des quais, le Porto populaire se dévoile, à travers les ruelles du quartier médiéval de Ribeira, centre historique classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Après avoir flâné sur l’exubérant marché Bolhão, vous pourrez embarquer pour une mini-croisière sur le fleuve, et admirer les six ponts qui relient la vieille ville à Vila Nova de Gaia où vous dégusterez un bon vieux Porto dans l’une des cinquante caves. À une cinquantaine de kilomètres, la région verte du Minho et ses villages enchanteurs est l’écrin de deux villes-joyaux : Guimãraes, berceau du Portugal où le centre historique, son château du Xe s. et le palais des ducs de Bragança se découvrent à pied, et Braga, la «Rome portugaise», ville baroque au patrimoine architectural exceptionnel : cathédrale du XIe s., palais Dos Biscainhos, et dominant la ville, l’extravagant sanctuaire Bom Jesus do Monte, avec son monumental escalier de marbre bordé de petites chapelles.

 

Le pays enchanté de la vallée du Douro.
Le Douro naît en Espagne, devient navigable en bateau de croisière sur les derniers 200 kilomètres et finit son voyage en Atlantique. Le paysage est d’une grande beauté sauvage, où berges et collines sont plantées de vignes en terrasses, autour de demeures médiévales en pierre et de très beaux villages, au milieu d’oliviers, amandiers et palmiers. Cette vallée classée au patrimoine mondial par l’UNESCO, berceau des plus anciens vignobles du monde produisant les fameux vins de Porto, est une étape incontournable d’un circuit au Portugal.

À découvrir dans la vallée du Douro
En remontant le fleuve, sur la route des vins qui vous rapproche de Porto, faites une pause à Peso da Régua pour visiter un vignoble et déguster un cru du terroir. Puis rejoignez la coquette Vila Real pour voir le splendide site des vastes jardins paysagés du Solar de Mateus, avec palais, musée, cave, ferme, chapelle et étangs. Poursuivez votre chemin vers Viseu, ville médiévale d’art et d’artisanat. À 61 km de Porto, sur la pente d’une colline, Amarante se mire dans un affluent du Douro, le Tâmega. Dans cette ville charmante et authentique, avec maisons aux balcons de bois et grilles en fer forgé, vous visiterez le monastère de Sao Gonçalo, son église, sa coupole et son cloître avec un mur d’azulejos bleu de Perse du XVIIe s.

 

Le centre du Portugal, entre Tage et Douro, un petit air de Toscane.
Avec ses villages historiques perchés sur les hauteurs des collines, ses beaux paysages et ses curiosités, sa nature préservée, la région est totalement propice à un séjour nature et culture. Sur la route de Coimbra, vous traverserez le parc national de Buçaco, majestueuse forêt où, à la fin du XVIe s.,  des moines carmélites s’établirent pour mener une vie de contemplation au cœur de la nature. Au centre, l’ancien couvent a été transformé en palais-hôtel aux apparences fantasmagoriques.

À découvrir dans le centre du Portugal
Faite une étape à Coimbra, la cité de la connaissance peuplée d’étudiants en costumes traditionnels, pour visiter l’université, l’une des plus anciennes du monde. Vous y entendrez «le fado de Coimbra», chanté exclusivement par des étudiants. Quand vous serez à Tomar, ancien siège de l’ordre des Templiers, montez au château pour visiter le monumental couvent du Christ puis rejoignez Fátima, la «Lourdes portugaise», petit village devenu ville sainte et grand lieu de pèlerinage.

Lisbonne, alias «Lisa», belle capitale à la beauté déroutante.
Ton dédale de ruelles ombragées cache des maisons pastel… Les tuiles rouges de tes toits descendent en cascades vers la rive droite du Tage aux reflets dorés… Tes tramways jaunes tracent leurs sillages dans les rues arborées… Que tu sois moderne ou séculaire, bom dia Lisboa ! Sont-ce la douceur du climat et les plages toutes proches, l’élégance des bars lounge, ou encore les boutiques branchées et les nuits électriques du Bairro Alto, le quartier bohême, et ses fêtes de rue, qui font de toi l’une des destinations de vacances favorites des Français ?

À découvrir à Lisbonne

Au bord du Tage, visiter le quartier de Belém et sa tour, le monument des Découvertes et le monastère des Jeronimos. Puis se laisser porter par la mélancolie du fado, au fil des ruelles tapissées d’azulejos et rythmées de minuscules épiceries de l’Alfama, le quartier médiéval, jusqu’au château Saint-Georges, et finir la balade dans l’ambiance joyeuse d’une taverne, ou en dégustant une bacalhau à brás dans un restaurant typique. À 25 km de là, à Sintra, châteaux et palais émergent des forêts perchées et des nuages, comme dans un conte de fées. Ce village culturel est classé au patrimoine mondial. Ne pas manquer le palais national et le palais de Pena.

 

L’Alentejo, des paysages envoûtants, propices aux randonnées.
Au premier plan, des chênes-lièges dans un champ de blé doré, aux deuxième et troisième plans, des vignes et des champs d’oliviers vallonnés… Et au loin, un petit village blanchi à la chaux, une ville de marbre, une cité médiévale. Les traditions agricoles de la région sont séculaires, la cuisine du terroir révèle une nature délicieuse, et les vestiges romains, maures et wisigoths racontent la richesse de son histoire.

À découvrir dans la région d’Alentejo

La perle médiévale la mieux préservée du Portugal : Évora, capitale régionale classée par l’UNESCO, dont les remparts du XIVe s. protègent des merveilles architecturales, au détour de ruelles mauresques aux maisons blanches avec patios, balcons et terrasses fleuris. Visitez son imposante cathédrale, l’église de Sao Francisco, la chapelle des ossements et le temple romain de Diane, du XIe s. À une cinquantaine de kilomètres de là, une charmante ville paisible vous attend : Estremoz, réputée pour ses poteries et la multitude de ses détails architecturaux en marbre, souvenirs de la période maure. Plus loin encore, proche de la frontière, Marvão, cité dont les imposantes murailles fortifiées de granit, dominent le paysage de plaines et montagnes. Le panorama du chemin de ronde est somptueux !

 

En longeant l’océan, littoral sauvage et péninsule de Troia.
Au-delà du Tage, entre l’embouchure du Sado et Zambujeira do Mar, défilé de falaises, plages et villages de charme. Ici, la côte est préservée en petits paradis de soleil et de plages à perte de vue. Entre l’océan et le Sado, une immense langue de sable fin baigne dans un microclimat, au bord d’une pinède : la péninsule de Troia, ses 40 kilomètres de sable blanc, sa marina, ses bars, restaurant et boutiques, son casino… et l’un des meilleurs terrains de golf d’Europe, en parfaite harmonie avec le paysage, accueillant parfois des compétitions internationales.

À découvrir sur la péninsule de Troia
Voir les dauphins lors d’une virée en bateau… Se promener de longs moments sur la plage ou sur la piste cyclable qui traverse la péninsule… Faire des activités nautiques… Bronzer en toute sérénité… Déguster une grillade de poissons frais… Visiter les ruines romaines de Troia, datant du Ier s… Rêvasser les pieds dans le sable doré et chaud à l’heure de l’apéro…. Le lieu est idéal pour un séjour balnéaire en famille !

 

Estremadura, plages branchées et patrimoine architectural et culturel.
Au nord et au sud de Lisbonne, l’Estremadura «l’extrémité», est une petite région idéale pour un séjour au Portugal. Tout y est ! Dans l’arrière-pays, belles forêts, parcs naturels protégés, villes et villages médiévaux. Sur la côte très jolie, petits ports de pêche pittoresques et stations balnéaires à la mode dont la charmante Estoril, autrefois célèbre pour ses eaux thermales, est aujourd’hui très prisée pour son animation touristique.

À découvrir dans la région d’Estremadura
Le cadre enchanteur d’Óbidos, petite cité médiévale de carte postale, posée au sommet d’une colline ; il faut passer les remparts pour être ébloui par la blancheur des maisons aux façades fleuries, dans un labyrinthe de ruelles charmantes. La plus belle abbaye cistercienne du Portugal, à Alcobaça : Santa Maria, chef-d’œuvre d’art gothique où se trouvent les tombeaux du roi Dom Pedro et d’Inés de Castro. Le port de pêche le plus célèbre du pays devenu villégiature, Nazaré, au pied d’une falaise. Et au sommet, dominant la baie, O Sitio, le très joli quartier historique, est accessible en funiculaire. Le monastère de Batalha, est parfaitement représentatif de l’architecture gothique du XVe s. et du style manuélin.

FRAM VOUS ACCUEILLE
Circuit et séjours Lisbonne / Estoril
Windsor Travel
Avenida Almirante Reis, 113
Sala 606
1150-014 Lisbonne
Tél. : (00 351) 21 115 36 00


Séjour Framissima à Troia
Osiris Travel
Rua Gomes Freire, 183 - 2e étage
1150-177 Lisbonne
Tél. : (00 351) 21 318 26 60


QUELLE LANGUE ?
Portugais.
Français parlé dans la plupart des hôtels et commerces.


QUELLE HEURE EST-IL ?
Midi (12 h) en France = 11 h au Portugal.


À SAVOIR
Office du tourisme du Portugal :
3 rue Noisiel
75116 Paris.
Tél. 01 56 88 31 90
www.visitportugal.com

Découvrez les destinations au Portugal !


Formalités Portugal

Pour les ressortissants français : carte nationale d'identité (ou passeport) en cours de validité obligatoire.
Pour les ressortissants étrangers, se renseigner auprès des ambassades.